Budget 2019, 70 millions pour les organismes communautaires

Montréal, le 21 mars 2019/ – Le Réseau québécois de l’action communautaire québécois (RQ-ACA) est satisfait de constater que le premier budget du gouvernement Legault tient compte de l’urgence de mieux soutenir les organismes communautaires. C’est plus de 70M$ qui seront injectés dans la mission des organismes d’action communautaire autonome en 2019:

  • 35 millions en santé et services sociaux (environ 3 000 organismes)
  • 13 millions pour les organismes financés au FAACA, principalement des organismes en défense collective des droits (environ 350 organismes)
  • 10 millions en famille, dont 1 million pour les haltes-garderies (environ 300 organismes, rehaussement devenu récurrent)
  • 6 millions en habitation (environ 45 organismes)
  • 4,3 millions en immigration (environ 30 organismes)
  • 1 million en éducation (environ 200 organismes)
  • 900 000$ pour les Corporations de développement communautaire (60 organismes)

 

Même si une grande partie de ces sommes proviennent des engagements du précédent gouvernement, il y a environ 40M$ d’argent neuf, estime Caroline Toupin, coordonnatrice du Réseau québécois de l’action communautaire autonome. C’est prometteur, affirme-t-elle, d’autant plus qu’avec la récente annonce pour un nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire du ministre du Travail de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, nous nous attendons à des investissements beaucoup plus musclés d’ici les deux prochaines années. Précisons qu’on est encore loin des 475M$ réclamé par le milieu et que pour le moment, plusieurs secteurs sont encore laissés pour compte, précise-t-elle, tels que l’environnement, les loisirs,les médias communautaires, la solidarité internationale, etc.

 

Si plusieurs analystes accordent volontiers le crédit des surplus budgétaires à l’ancien gouvernement, n’oublions pas qu’ils ont été fait au prix de l’appauvrissement de la population et du sacrifice des personnes les plus vulnérables de notre société. C’est pourquoi les 4000 organismes de l’action communautaire autonome, qui ont été rudement touchés par les politiques d’austérité, mènent des luttes pour réclamer des investissements massifs dans les organismes communautaires, les services publics et les programmes sociaux afin d’améliorer les conditions de vie et les droits des personnes qu’ils soutiennent.

 

– 30 –

 

Pour information et demandes d’entrevues :

Amel Zaazaa, 514-261-5334 / courriel crypté, activez Javascript

 

Le RQ-ACA est l’interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome (ACA), représente 58 regroupements et organismes nationaux, et rejoint au-delà de 4 000 organismes d’ACA luttant partout au Québec pour une plus grande justice sociale.