Communiqué: Le RQ-ACA appuie la rémunération des stages

TIOHTIÀ:KE (Montréal, territoire Mohawk non cédé), 21 novembre 2018/ 58 000 étudiants.es sont aujourd’hui en grève pour exiger la rémunération des stages.
Les organismes d’action communautaire autonome (ACA) sont un lieu important pour les stages de différents cursus de formation (ex. : travail social, sexologie, éducation spécialisée, etc.). Nous reconnaissons que les stagiaires sont traité.es avec inéquité par le gouvernement qui refuse de subventionner la rémunération des stages.
C’est en étant bien conscient.es de cette inéquité que le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) appuie la lutte étudiante pour la rémunération des stages. Les principes de justice sociale, chers au milieu communautaire, doivent s’appliquer à l’ensemble de la société, y compris les étudiants.es stagiaires.
Il s’agit aussi du respect d’un autre principe important pour notre mouvement, celui de l’égalité entre les femmes et les hommes. Pourquoi les stages non rémunérés sont -il concentrés dans les programmes d’études historiquement et majoritairement féminins, alors que ceux offrant un salaire se retrouvent dans des secteurs à prédominance masculine? Qu’est-ce qui justifie cette discrimination, si ce n’est une dévalorisation du travail social occupé majoritairement par des femmes?
Aujourd’hui, la majorité de nos organismes n’ont pas les moyens de payer les stages sur leurs propres moyens. Nous sommes donc solidaires des luttes des étudiantes et étudiants qui réclament notamment à l’État de trouver les fonds nécessaires pour assurer « des conditions de travail décentes aux stagiaires des organismes à but non lucratif » dont les organismes communautaires (voir http://www.grevedesstages.info/questions-et-reponses).
                                                                          -30-  
Pour information et entrevues :
Amel Zaazaa (514) 261-5334 / courriel crypté, activez Javascript
Caroline Toupin (514) 260-3786 / courriel crypté, activez Javascript