La population soutient les organismes communautaires. Au tour du gouvernement.

Délégation de l’action communautaire autonome à l’Assemblée nationale

Québec, le mercredi 25 octobre 2017 –  Une vingtaine de délégué-e-s du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) sont à l’Assemblée nationale aujourd’hui pour rencontrer une quarantaine de député-e-s de tous les partis politiques dont le caucus du gouvernement libéral. L’objectif de ces rencontres  est de faire valoir l’appui de la population envers les organismes de l’action communautaire autonome ainsi que la nécessité de mieux les financer.

En effet, le RQ-ACA a dévoilé dimanche les résultats d’un sondage sur la perception de la population quant au rôle et à l’impact des organismes communautaires dans la société. Réalisé dans le cadre de la Semaine nationale de l’action communautaire autonome, qui se tient du 22 au 28 octobre, ce sondage révèle notamment que 84% des Québécois-e-s sont favorables à ce que les organismes soient financés adéquatement. « Dans le contexte actuel, alors que les organismes sont sous-financés et débordent pourtant de demandes, nous sommes particulièrement heureux de savoir que nous pouvons compter sur l’appui de la population » souligne Caroline Toupin, coordonnatrice du RQ-ACA.

C’est donc fort-e-s de cet appui populaire que les délégué-e-s du RQ-ACA mettront en valeur aujourd’hui le travail exceptionnel des 58 000 travailleurs et travailleuses et des 424 000 bénévoles oeuvrant dans les 4000 organismes d’action communautaire autonome. Ils et elles feront également valoir leurs demandes pour un rehaussement du financement. « Les conditions actuelles sont extrêmement difficiles dans les organismes et cela, au détriment de la population qui a grand besoin de leurs services » explique Caroline Toupin. « Mais on ne veut pas d’un financement à la pièce. Ce dont on a besoin, c’est d’un réinvestissement massif de 475 millions de dollars et celui-ci doit s’inscrire dans le cadre d’un engagement cohérent et concerté, encadré par un plan d’action gouvernemental, afin qu’aucun secteur ne soit négligé ».

Le RQ-ACA, de même que les représentant-e-s des treize organismes qui l’accompagnent espèrent que l’appui de la population fera pencher la balance en leur faveur. « Cela fait plus de 15 ans que le financement à la mission n’a pas été rehaussé de façon significative et les subventions n’ont pas non plus été indexées. C’est la population qui est punie par la précarité qui en résulte », souligne Mme Toupin. « Aujourd’hui, au cœur de nos revendications, c’est la parole de la population que nous portons. Il est temps que le gouvernement s’engage envers les organismes d’action communautaire autonome et par le fait même, envers ses citoyen-ne-s ».

Pour information

Éliane Legault-Roy

Relations médias

Cell. : 514-692-4762

courriel crypté, activez Javascript

* La Semaine nationale de l’action communautaire autonome vise à faire rayonner les contributions positives de l’action communautaire autonome à la société québécoise, notamment en termes de participation citoyenne et au rôle qu’elle joue comme moteur de progrès social depuis 50 ans.

Le sondage omnibus a été effectué par la firme L’Observateur entre le 28 septembre et le 4 octobre 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 1132 répondant-e-s.  La marge d’erreur est de 5%, 19 fois sur 20.