Précarité, surcharge, insécurité : Les regroupements et organismes nationaux subissent eux aussi les effets de l’austérité!

Communiqué suite aux audiences ce matin à la Commission populaire pour l’ACA

Montréal, le mardi 2 février 2016 – Des regroupements et organismes nationaux ont livré des témoignages percutants dans le cadre de la dernière rencontre de la Commission populaire pour l’action communautaire autonome (ACA), tenue à Montréal aujourd’hui.

«Débordement de travail, augmentation des demandes, réduction du personnel et sous-financement chronique, inquiétude croissante de la population – un seuil critique est atteint pour les regroupements et organismes nationaux!»
Michel Parazelli

Les regroupements ont nommé plusieurs impacts positifs de leur travail auprès de leurs membres, les regroupements régionaux et locaux, ainsi qu’auprès de la population. Mais ils ont aussi identifié de nombreuses embûches dans leur travail, occasionnées par le manque de reconnaissance et le sous-financement par le gouvernement du Québec, particulièrement les dernières années, dans un contexte d’austérité.

Après 12 rencontres régionales de la Commission populaire pour l’ACA, le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) a organisé cette dernière journée d’audiences, afin de donner l’occasion aux regroupements et organismes nationaux de s’exprimer sur leur situation particulière.

«Le manque de soutien des regroupements a un impact néfaste sur la continuité des pratiques d’action communautaire autonome. Un changement significatif dans l’intervention du pouvoir public à l’endroit des organismes d’ACA s’impose
Eliana Sotomayor

Agissant à titre de commissaires de la rencontre, Marilyn Bastien, comédienne et porte-parole de la Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome, Michel Parazelli, professeur en travail social à l’Université du Québec à Montréal et Eliana Sotomayor, chargée de cours à l’École de service social de l’Université de Montréal et co-auteure de l’ouvrage Le Comité aviseur de l’action communautaire autonome. Dix ans de luttes pour la reconnaissance ont accueilli et commenté les présentations.

«Les regroupements sont incontournables dans leur rôle de sensibilisation et d’information auprès de la société, tout comme dans la mobilisation des organismes et des citoyens, pour les amener à lutter contre des politiques qui affectent leurs conditions de vie.»
Marilyn Bastien

La tournée de la Commission populaire pour l’ACA s’inscrivait dans le cadre de la campagne nationale « Action communautaire autonome – Actions gouvernementales exigées! ». Jusqu’à présent, la Commission populaire constituait l’une des plus importantes activités de cette campagne.

 

Télécharger le communiqué :

Bandeau slogan grand