Budget Leitão : un coup dur pour le communautaire

MONTRÉAL, le 5 juin 2014 – Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) est consterné. Malgré les demandes répétées des organismes d’action communautaire autonome (ACA), le budget Leitão ignore complètement le communautaire et jette aux oubliettes les annonces du précédent gouvernement qui prévoyaient injecter 162 million$ en trois ans en matière de financement des organismes d’ACA.

Alors que le ministre Leitão soutient que tous les québécois doivent faire des efforts, nous désirons signaler au gouvernement Couillard que les organismes d’ACA font leur part depuis plusieurs années en raison du sous-financement chronique auquel ils font face pour répondre à des besoins sans cesse croissants.

Puisque beaucoup d’organismes sont en attente d’un premier soutien financier gouvernemental, et ce parfois depuis plus de 10 ans, et que d’autres, déjà financés, n’ont pas vu leur financement augmenter alors que les besoins ne cessent de croître, cette absence de fonds nouveaux pour soutenir l’ACA est un très dur coup.

Le manque à gagner étant évalué à 320 million$, l’ensemble des besoins dans tous les secteurs d’activité où oeuvrent les 4000 organismes d’ACA du Québec, il est clair que ce sera au gouvernement de faire un effort supplémentaire au cours de son mandat pour combler l’ensemble des besoins qui seront toujours aussi, sinon plus, criants.

La justice fiscale, c’est pour quand?

En plus de cette mauvaise nouvelle pour le communautaire, le RQ-ACA ne peut que se désoler du constat qui s’impose : les mesures d’austérité annoncées ne feront qu’approfondir l’écart entre les riches et les pauvres.

Malgré quelques petites annonces positives en ce qui concerne le logement social, l’itinérance et les aînés, comment expliquer que le gouvernement annonce une série de compressions budgétaires, une révision des services et programmes offerts à la population et la possibilité que certains services gouvernementaux soient tarifés, alors que la richesse existe au Québec?

Dans son mémoire déposé au ministre des finances en mai dernier(1), le RQ-ACA reprend les 19 pistes de solutions fiscales proposées par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics où il est démontré qu’il serait possible, par une fiscalité audacieuse, d’injecter plus de 10 milliard$ dans les coffres de l’État(2).

En multipliant les paliers d’imposition, en implantant des mesures pour diminuer les coûts faramineux des médicaments, en s’attaquant concrètement aux abris fiscaux, en révisant les mesures fiscales pour les entreprises, pour n’en nommer que quelques exemples, le gouvernement ferait un pas important vers une justice fiscale qui favoriserait grandement la justice sociale au Québec et pourrait alors affirmer qu’il fait un réel effort pour assainir les finances publiques.

– 30 –

Interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome, le RQ-ACA regroupe 60 regroupements nationaux rejoignant plus de 4 000 organismes d’ACA à travers le Québec, lesquels interviennent sur une multitude de problématiques. Pour obtenir plus d’information : www.rq-aca.org

Pour information :
Julie-Maude Beauchesne, agente de communication
438-397-9107

(1) http://www.rq-aca.org/wp-content/uploads/rq-aca-memoire-budget-2014-2015-rq-aca-off.-janvier-2014.pdf
(2) http://www.nonauxhausses.org/wp-content/uploads/SolutionsFiscales.pdf