Le RQ-ACA appuie le mouvement Idle no more

 

 Montréal, le 28 janvier 2013 – Travaillant depuis plusieurs mois à sensibiliser la population sur les conséquences des attaques de plus en plus nombreuses du gouvernement Harper envers la démocratie canadienne et les politiques sociales, le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) donne aujourd’hui son appui au mouvement Idle no more qui poursuit des objectifs semblables à ce sujet.

Le mouvement Idle no more a été mis sur pied l’automne dernier par quatre femmes autochtones qui, à la suite de l’adoption du projet de loi C-45 (surnommé le projet de loi mammouth), ont voulu ainsi signaler haut et fort qu’elles en avaient assez des attaques conservatrices envers les droits de la personne, la protection de l’environnement, ainsi que la souveraineté des peuples autochtones, et ce, sans jamais consulter les populations concernées.

En ce sens, le RQ-ACA ne peut qu’éprouver de la sympathie pour ce mouvement, puisque depuis 2010 nous travaillons, par l’entremise de la coalition Pas de démocratie sans voix, à dénoncer sur la place publique les attaques nombreuses du gouvernement conservateur envers nos institutions démocratiques, l’environnement, la coopération internationale, ainsi qu’envers les  droits des travailleurs et travailleuses, des femmes, des personnes LGBT, des autochtones et bien d’autres encore.

La justice sociale et la préservation de nos acquis démocratiques se situant au cœur de ses préoccupations et de ses actions, ainsi que de celles de ses membres, le RQ-ACA rappelle au gouvernement Harper qu’il y va de l’essence même de la démocratie que de consulter les groupes et les populations, tant autochtones que non autochtones, avant d’adopter des lois et règlements qui ont des impacts majeurs sur leur avenir, ce qu’il omet de faire systématiquement depuis son arrivée au pouvoir.

Voilà pourquoi, en cette journée nationale de manifestations initiée par Idle no more, le RQ-ACA appui ce mouvement et demande au gouvernement conservateur d’être à l’écoute de ses revendications, tout comme nous lui demandons d’être à l’écoute de toutes les populations visées par ses politiques.

–       30 –

Le RQ-ACA représente 62 organismes et regroupements nationaux de partout au Québec et rejoint environ 4 000 organismes d’action communautaire autonome.

Information et entrevues :            
Julie-Maude Beauchesne, agente d’information
514-845-6386 / courriel crypté, activez Javascript / www.rq-aca.org