Bilan désastreux pour le 1er gouvernement Harper majoritaire

MONTRÉAL – Le lundi 24 septembre 2012 – Pour les représentants de la trentaine d’organismes qui ont pris part à une grande journée de réflexion et de concertation organisée par la coalition Pas de démocratie sans voix (PDSV) le constat est désolant : le bilan du premier gouvernement Harper est non seulement catastrophique, mais il représente un réel danger pour la population et l’économie canadienne.

En regroupant ainsi des organisations issues de multiples sphères d’activités, il a été possible la coalition PDSV de prendre la mesure précise de l’ensemble des dégâts causés par le gouvernement Harper. En faisant le bilan des attaques perpétrées dans chacun des secteurs d’activités des membres présents, le portrait dressé s’est révélé encore plus désastreux que prévu et il est désormais très clair que nous assistons à une révolution conservatrice qui menace les assises démocratiques du pays.

En un an seulement, le gouvernement conservateur a attaqué de front de nombreux éléments qui contribuaient à faire du Canada une démocratie respectueuse des droits de la personne et garante de la sécurité et du bien-être de ses citoyens et citoyennes : avortement, pensions de vieillesse, assurance chômage, coopération internationale, registre des armes à feu, inspection des aliments, financement de la culture, droits des travailleurs, recherche scientifique, droit à l’information, immigration et protection des réfugiés, et la liste pourrait être encore très longue.

Devant ce désastreux bilan, les membres de la coalition PDSV entreprendront une série d’action de mobilisation dont l’objectif sera non seulement de freiner le gouvernement dans ses attaques envers la démocratie et la population canadienne, mais de tout mettre en œuvre pour que les conservateurs soient battus lors des prochaines élections.

Pour ce faire, des alliances seront créées avec les organisations du reste du Canada, dont Voices-Voix, qui était présente lors de la journée, et un grand mouvement d’information sera entrepris pour sensibiliser la population sur l’impact qu’auront ces politiques de droite sur leur vie au quotidien.

Pour les membres de la coalition Pas de démocratie sans voix, il est grand temps de remettre à l’avant plan les valeurs qui unissent les Québécois et les Québécoises, lesquelles sont bafouées de plus en plus par ce gouvernement dont le principal mode d’action est de diviser la population entre bons et mauvais citoyens, entre bons et mauvais chômeurs, entre bons et mauvais immigrants,  entre bons et mauvais employés d’État, etc. 

– 30 –

Pas de démocratie sans voix est une coalition d’organismes québécois de différents mouvements sociaux mise sur pied en juin 2010 par la publication d’une déclaration dénonçant les orientations politiques et idéologique du gouvernement Harper signée par plus de 130 organismes. Voir http://www.pasdedemocratiesansvoix.qc.ca

Information et entrevue : Julie-Maude Beauchesne 514-846-1398 courriel crypté, activez Javascript